FON


FON
FON

Également appelés Dahomey, les Fon sont localisés dans le sud du Bénin et au Nigeria. Ils parlent un dialecte ewe, du sous-groupe kwa de la famille Niger-Congo des langues africaines. Leur langue est proche de celles des Adja et des Ouatchi. Dans les années 1990, on estime leur nombre à 3 millions.

L’économie traditionnelle des Fon repose sur l’agriculture (maïs, manioc, ignames); les plantations de palmiers à huile fournissent l’essentiel des produits. Les hommes assurent défrichage et sarclage, les femmes entretiennent les champs et font la récolte. Chaque village possède un groupe de chasseurs professionnels qui a son propre chef. La forge et le tissage sont assurés par des hommes qui exercent ces activités de façon spécifique; la poterie constitue une activité féminine. Une monnaie de cauris est à la base d’un système complexe de marché.

La famille polygynique constitue l’unité sociale de base des Fon. Chaque femme occupe avec ses enfants une case au sein d’un enclos qui comprend également des constructions destinées au mari; à ceux de ses frères et de ses enfants adultes qui vivent avec lui; aux adolescents de sexe masculin; au culte des ancêtres ainsi que celui des greniers. Un lignage, composé de familles apparentées en ligne masculine, occupe en général une série d’enclos contigus; l’homme le plus âgé joue le rôle de chef de lignage. Les clans patrilinéaires, dispersés à travers le Dahomey et le Nigeria, jouaient autrefois un rôle important, mais, dans la période récente, l’organisation clanique s’est effondrée. Le culte des ancêtres demeure cependant un trait essentiel de la religion fon qui comprend également tout un panthéon de divinités naturelles, de dieux et de forces personnalisées, de croyances magiques ainsi qu’un système complexe de pratiques divinatoires.

Dirigé par un chef héréditaire, le village est la première unité politique; le chef de village a davantage un rôle d’arbitrage que de commandement. Dans le royaume du Dahomey, qui a fleuri aux XVIIIe et XIXe siècles, les chefs étaient les représentants d’un monarque puissant. La conduite de la guerre constituait une des principales fonctions de la royauté; la guerre était une activité régulière, suivie par la «Coutume annuelle», cérémonie pendant laquelle des prisonniers étaient sacrifiés afin de se concilier la bienveillance des ancêtres. Le roi exerçait également des pouvoirs de justice; il percevait les tributs et distribuait les charges politiques. En général, les membres du clan royal étaient tenus à l’écart de ces charges, car on craignait qu’ils puissent être tentés d’intriguer contre le roi; il arrivait que des hommes du commun reçoivent des charges importantes: devant leur nomination au roi, ils étaient ainsi censés rester loyaux à sa personne. La royauté comportait également des aspects religieux que souligne l’existence du culte des ancêtres royaux.

L’art des Fon est exceptionnel. La sculpture sur bois est réservée principalement à des fins religieuses: statuettes protectrices (bochio ), trônes et sièges pour le roi et les ministres. Le travail du fer est très ancien ainsi que la fonte à la cire perdue de motifs en cuivre ou en argent sur temples et palais; des bas-reliefs de terre colorée décrivent les événements des différents royaumes et confirment les données de l’histoire telle qu’elle est parvenue à travers la tradition orale.

fon
population occupant le nord du Togo (env. 40 000 personnes), le sud du Bénin (plus de 3 millions) et le sud du Nigeria. Ils parlent des langues nigéro-congolaises du groupe kwa. Ils ont fondé au XVIIe s. le royaume de Dahomey, qui, à la fin du XIXe s., résista héroïquement à la colonisation française. Leur religion, centrée sur le culte des ancêtres, est à l'origine du vaudou haïtien. Le royaume fon, dont l'apogée se situe aux XVIIIe et XIXe s., eut le quasi-monopole du commerce des esclaves avec les Européens (Côte des Esclaves).
————————
fon
adj. (inv. en genre) et n. m.
d1./d adj. De l'ethnie des Fon. Le royaume fon.
d2./d n. m. Le fon: la langue nigéro-congolaise du groupe kwa, parlée par les Fon et qui a une fonction véhiculaire au Bénin.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • FON — Wireless Ltd. Rechtsform Ltd. Gründung 2005 Sitz …   Deutsch Wikipedia

  • FON — Saltar a navegación, búsqueda La Fonera, el router de Fon FON es una iniciativa empresarial de Martín Varsavsky surgida en el año 2005 con el objetivo de crear una comunidad WiFi global, que permite a sus usuarios la conexión gratuita a los… …   Wikipedia Español

  • FON — Тип Частная компания …   Википедия

  • Fon — /fon/, n., pl. Fons, (esp. collectively) Fon for 1. 1. a member of a people living mainly in Benin. 2. the Kwa language, very closely related to Ewe, spoken by the Fon people. * * * People of southern Benin and adjacent parts of Togo. They speak… …   Universalium

  • Fon — may refer to: * FON Wireless Ltd., an international company that runs a system of shared wireless networks * Fon (Cameroon), a traditional title for a ruler in Cameroon * Fon people is a major West African ethnic and linguistic group * Fon… …   Wikipedia

  • Fon — bezeichnet: ein Unternehmen, das eine Hotspot Community betreibt, siehe FON ein westafrikanisches Volk, siehe Fon (Volk) eine westafrikanische Sprache, siehe Fon (Sprache) einen westafrikanischen Adelstitel, siehe Fon (Titel) eine (nur… …   Deutsch Wikipedia

  • fon — FON, foni, s.m. (fiz.) Unitate de măsură pentru nivelul de intensitate al unui sunet, apreciat după senzaţia auditivă pe care o produce acesta. – Din fr. phone. Trimis de ana zecheru, 21.11.2002. Sursa: DEX 98  fon (fiz.) s. m., pl. foni Trimis… …   Dicționar Român

  • Fon — Saltar a navegación, búsqueda El término fon puede referirse a: el fonio, una unidad de medida logarítmica y adimensional (similar al decibelio) que se usa para indicar la sonoridad con que se percibe un sonido dado; FON, una iniciativa… …   Wikipedia Español

  • fon (1) — {{hw}}{{fon (1)}{{/hw}}V. Föhn. fon (2) {{hw}}{{fon (2)}{{/hw}}V. phon …   Enciclopedia di italiano

  • fon|du — «FON doo, fon DOO», adjective. 1. blended; softened. 2. characterized by the blending of colors, one into another, through delicate gradations. ╂[< French fondu, past participle of fondre; see etym. under fondant (Cf. ↑fondant)] …   Useful english dictionary